les bases du vtt ;-)

Aller en bas

les bases du vtt ;-)

Message  cashdu54 le Dim 18 Oct - 22:49

Les
techniques du VTT


Faire du VTT s'apprend,
c'est un sport à part entière qui est plutôt
sympa au début, et qui devient fantastique quand on
maîtrise parfaitement l'engin(un peu comme le ski...et
l'informatique...). Mes quelques années de pratique m'ont
appris quelques trucs ; alors je vais essayer de vous faire part de
ma petite expérience...


Les protections.

Contrairement à
ce que certains pensent, les protections, ce n'est pas bidon. Si les
protections sont obligatoires en compétition, ce n'est pas
pour des prunes. Le VTT se pratique sur des terrains
accidentés, et Mère Nature s'est arrangée pour
que nous puissions tenir debout sur le sol en inventant la force de
pesanteur. Malheureusement, cette force ne se préoccupe pas de
savoir si on est en bonne position ou pas au moment où elle
nous scotche sur le sol. Résultat, si on est gentiment en
train de faire un O.T.B ("over the bar" : passer par-dessus le
guidon) on se retrouve délicatement sur le dos, sur la
tête, etc. La solution pour ne pas atterrir à
l'hôpital consiste à se munir au préalable de
protections. Les protections obligatoires sont casque+gants. On ne
s'équipera pas de la même manière pour aller
faire de la rando pépère que pour aller faire de la
descente furieuse. Et puis en plus, avec un joooooli casque, on a
l'air d'un pro, alors pourquoi se priver ?

Le wheeling. (vient du mot anglais "wheel" qui signifie
roue)


Surtout ne pensez que
c'est un truc de frimeur ! Faire un wheeling, c'est génial !
Se sentir pile poil sur le point d'équilibre, mmmh, quel
délice ! Et puis de toute façon, les filles se moquent
complètement de ce genre d'acrobaties. Pour faire un wheeling,
voici la recette :



  • Prendre un casque, 2
    gants (G et D !), gicler les pédales autos et autres cales
    pieds, s'entraîner sur un faux plat montant, ne pas croire
    que dans 5 minutes vous serez un AS. En effet, dans 5 minutes,
    vous aurez l'impression d'être un nASe... Mais ne vous
    découragez pas ! 1 heure par jour pendant 10 jours et vous
    y arriverez presque bien !

  • Prendre un petit
    développement (32 * 28) et puis tirer sur le guidon tout en
    donnant un coup de pédale. Baisser la selle pour toucher
    par terre pieds à plat. Rester assis sur la selle. Garder
    le dos bien droit.

  • Se fixer des
    objectifs : faire un wheeling du portail jusqu'au lampadaire
    (ça aide mentalement).

  • Vous êtes
    maintenant sur la roue arrière. Le plus dur est d'y
    rester... Pour cela, le frein arrière doit être
    parfaitement réglé et progressif.

  • Vous partez à
    la renverse : freiner légèrement de
    l'arrière. Vous devez toujours garder un doigt sur le frein
    arrière pour pouvoir réagir le plus rapidement
    possible.

  • Vous n'arrivez pas
    à garder la roue avant en l'air malgré le
    pédalage : prendre un développement plus petit, se
    mettre plus en avant sur la selle.

  • Vous y arrivez :
    normalement, on a l'impression d'être dans un fauteuil, on
    peut même arrêter de pédaler sur quelques
    mètres : ça tient ! C'est le meilleur moment du
    wheeling.



Vous l'aurez compris, le
wheeling, c'est génial et puis ça sert aussi à
passer les flaques sans se mouiller !


Pivoter.

Il paraît que
cette technique permet de passer les virages en épingles... Ce
qui est sûr, c'est qu'on peut monter les escaliers en crabe et
faire demi-tour vite fait bien fait.



  • Prendre un casque, 2
    gants (G et D !), gicler les pédales autos et autres cales
    pieds, s'entraîner sur un terrain mou...

  • Le secret est dans
    le freinage me diriez vous. Et bien non ! Tout
    vététiste qui se respecte se doit de savoir
    décoller sa roue avant ou arrière sans se servir des
    freins. Pour cela, il faut s'entraîner en roulant, comme
    ça, on n'a pas à se soucier de l'équilibre.
    Pour la roue avant, tirer sur le guidon en se mettant vers
    l'arrière. Pour la roue arrière, il faut mettre ses
    fesses derrière la selle et s'aider de la pression du pneu
    qui sert de ressort. Puis, brusquement, ramener le corps en avant.
    Prenez gardes à ne rien accrocher !

  • Une fois que l'on
    sait soulever la roue avant ou arrière, on peut essayer de
    pivoter. Là, je vous accorde l'usage des freins. Le plus
    simple est de pivoter sur la roue avant. Pour pivoter sur
    l'arrière, il faut un minimum d'équilibre à
    l'arrêt.

  • Pour pivoter sur
    l'avant : sur un terrain dégagé, rouler à
    légère allure (5-8 kph), se poster sur
    l'arrière puis piler des 2 freins(le frein arrière
    permet de ne pas partir à l'envers à
    l'atterrissage). Tout se joue au niveau des sensations. Plus vous
    aurez confiance, plus vous pourrez vous approcher de la limite
    d'O.T.B. Si vous sentez que vous passez pardessus, faites comme
    pour saute-mouton : écartez les jambes et prenez appui sur
    le guidon. Maintenant, vous savez lever la roue arrière,
    reste à pivoter (enfin !). Il suffit de jouer avec les
    appuis sur le guidon et d'incliner son corps vers la droite ou la
    gauche. Encore une fois, tout est une question de feeling.
    Normalement, tourner d'un côté sera plus facile que
    de tourner de l'autre. Et oui, le corps est asymétrique
    !

  • Pour pivoter sur
    l'arrière : tout d'abord, il faut un bon équilibre
    à l'arrêt. Pour l'équilibre : laisser les
    roues libres ("le sur place total est impossible" dixit Marc
    Vinco) le vélo doit bouger de 3-4 cm. Garder les doigts sur
    les freins : il faut donner de légers coups de freins de
    temps en tant pour "tenir" le vélo. Pour soulever l'avant
    bien haut, il faut fléchir puis se détendre tel un
    ressort en tirant sur le guidon. Le corps va d'avant (flexion) en
    arrière (extension). Une fois sur l'arrière, on
    incline le corps vers la droite ou la gauche pour pivoter. Bien
    sûr, il faut être debout sur les
    pédales.

  • Ne pas se
    décourager. Par contre, rien ne sert de s'énerver
    pendant une journée entière, cela doit venir
    na-tu-rel-lem-ent.

Les pogos. (comme la danse furieuse sur des airs de rock
agressif)


Cela ne sert à
rien, sauf pour ceux qui font du trial : on peut descendre une grosse
marche sans avoir besoin d'élan (exemple : descendre d'une
table de pique-nique). Le pogo se "danse" dans tous les sens. Le
poids du corps étant en arrière, le plus dur est
d'aller en avant et le plus facile est d'aller en
arrière.



  • Il faut d'abord
    savoir lever la roue avant, en étant debout sur les
    pédales. Une fois sur la roue arrière, on bloque les
    freins et on fait des petits bonds pour se stabiliser dans cette
    position. Donc, on saute partout. Pour sauter, il faut se servir
    du pneu comme ressort et faire des minis flexions-extensions. Si
    on touche à rien et que l'on se contente de sautiller, on
    recule...

  • Pour avancer, les
    choses se corsent. Il faut donner un petit coup de pédale
    à chaque bond. Et pour donner ce coup de pédale, il
    y a un bref moment où on lâche le frein
    arrière. Aïe aïe aïe ! Pour trouver ce
    moment, je vous souhaite une grande chance. Au moment où
    vous commencez à faire pression sur la pédale, vous
    devez commencer à lâcher le frein. Mais à quel
    moment faire pression sur la pédale ? Un poil avant
    l'extension... Vous devez rebloquer la roue arrière pendant
    que vous êtes en l'air. Et ainsi de suite...

  • Ne pas se
    décourager. Je vous promets que vous y arriverez.
    Après, ça a l'air facile. On a l'impression
    d'être super haut. Et quand on tient sur la roue
    arrière au bord d'une marche d'un mètre et qu'on
    donne le petit coup pour s'envoler, brrrrrr ! Ca fait des frissons
    partout.

Le manual.

La chose consiste
à rouler seulement sur la roue arrière, sans
pédaler, debout sur les pédales. Pratique pour passer
les flaques sans se mouiller et pour absorber les bosses sur la roue
arrière.



  • Debout sur les
    pédales, on tire sur le guidon et on lève la roue
    avant tout en pédalant. Une fois sur l'arrière, on
    trouve le point d'équilibre puis on arrête de
    pédaler. il faut avoir assez de vitesse pour pouvoir tenir
    quelques mètres













avatar
cashdu54

Nombre de messages : 286

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum